Je souhaitais un bateau permettant des sorties à la journée et de petites croisières de deux à trois jours, dériveur, et dont une construction amateur est possible.Les diverses recherches m'ont fait choisir le Méaban de François Vivier.Ce bateau est également proposé "barre en main" par le chantier Grand Largue, ce qui nous a permis de naviguer sur ce type de bateau avant de cocher définitivement la "case Méaban".

Il est construit en contre-plaqué marine avec collage époxy, la coque est en contre-plaqué moulé et les éléments de structure en lamellé-collé; ces techniques permettent d'une part d'utiliser des échantillonnages plus réduits qu'en construction traditionnelle et surtout  une construction par un amateur.En ce qui me concerne j'ai l'experience d'une construction d'une prame sur plan Chasse Marée et d'un kayak en partant d'un kit Arwen Marine (Ce qui permet de découvrir l'usage de l'époxy/joints congés/imprégnation). Mais la marche reste certainement très haute !

Un  kit de toutes les pièces de contre-plaqué est proposé par le chantier Grand Largue, économisant des centaines d'heures de découpe à la scie sauteuse,et permettant de démarrer avec des couples et éléments transversaux parfaitement ajustables.Notons aussi que tous les éléments spécifiques ( Dérive, pied de mat...) sont également proposés chez Grand Largue.

Mise à l'eau prévue au printemps 2020. (A priori plus de 2000 heures de travail à prévoir)

Première étape ( Terminée, le 12 juillet) : mise en place des couples et de la quille , construction du safran. 

Estimation des heures passées: 330 heures

Deuxième étape ( En cours) : Pose du bordé de fond et des lisses, coque prête pour attaquer le bordage en contre plaqué moulé.

Fiche Méaban site